Ce qu'il ne faut surtout pas faire quand on cherche un emploi

  • Source:
  • Date: mar. 0
  • Visites: 0
  • Commentaires:
En matière de recherche d’emploi, chacun sa technique. Toutefois, certaines fonctionnent mieux que d’autres. Le point sur celles qui ne marchent pas, qui sont contre-productives ou qui peuvent nuire à une candidature.

Envoyer la même candidature à tous

Pour gagner du temps, certains choisissent d’envoyer la même candidature quel que soit l’entreprise ou le poste convoité. Pourtant les recruteurs ne le répéteront jamais assez : ils veulent des candidatures ciblées. C’est à vous de démontrer pourquoi vous êtes fait pour cette offre en particulier. Ainsi CV et lettre de motivation doivent reprendre des éléments de l’offre d’emploi ou du descriptif du poste. « Évitez le mailing de masse. Privilégiez plutôt la candidature personnalisée par rapport à l'annonce, au recruteur ou à l'entreprise », confirme Bernard Soria, vice-président de SF Coach, association dédiée au coaching. D’autant que comme l’évoque Geoffroy de Lestrange, Marketing Manager chez Cornerstone, « le copier/coller sauvage peut être source de nombreuses erreurs, par exemple s'adresser à la mauvaise entreprise. » Et là autant vous dire que c’est perdu d’avance.

Effectuer une recherche trop large

Par crainte de voir les portes se fermer, des candidats choisissent de postuler tout azimut. Pourtant, « il est important de définir ses projets professionnels et de ne pas courir plusieurs lièvres à la fois, sans quoi la démarche et le positionnement du candidat risquent de manquer de clarté », prévient Bernard Soria. Les cabinets de recrutements reçoivent régulièrement des candidatures en complète inadéquation avec le poste proposé. Et c’est souvent un moyen détourné pour les candidats d’approcher les recruteurs. Mais dans ce cas, mieux vaut privilégier les candidatures spontanées pour ne pas se décrédibiliser. Olivier de Conihout, directeur général du cabinet d’outplacement l’Espace Dirigeant, rappelle que « si le recruteur ne sait pas ce que la personne recherche, sa candidature n’ira pas plus loin. Il faut donc être précis et constant dans ce que l’on veut décrocher comme emploi. »

 

Relancer trop tôt ou trop souvent

Certaines personnes n’hésitent pas à contacter le recruteur ou le DRH d’une entreprise. La technique peut s’avérer périlleuse en raison d’un mauvais timing. « Faire des relances incessantes, appeler tous les jours, en pensant que cela montrera votre motivation, est contreproductif, nous assure Senior Consultant Healthcare chez Robert Walters. En effet, un candidat correspondant au profil recherché sera contacté très rapidement par le recruteur. » Relancez votre interlocuteur à bon escient, recommande Bernard Soria : « n'appelez pas le lendemain de l'envoi de votre candidature. Attendez entre sept et dix jours. » Profitez de votre appel pour en savoir plus sur le processus de recrutement et sur le poste afin d’établir un premier lien avec l’interlocuteur.

 

Ne répondre qu’aux annonces

Nombreux sont ceux qui sous-estiment le potentiel d’une candidature spontanée. Pourtant, « le marché des offres d'emploi cachées est très important », note Bernard Soria. Osez les candidatures spontanées ; elles vous offriront la possibilité de pouvoir parler de vos envies et de votre motivation et d’être plus authentique. Pour ce faire, « prenez le temps de visiter le profil LinkedIn de l’interlocuteur ou de l’entreprise et restez transparent dans votre démarche en expliquant pourquoi vous postulez », préconise Geoffroy de Lestrange. Votre candidature doit là encore être ciblée et détaillée si vous souhaitez qu’elle aboutisse à un entretien.

 

Rechercher de manière irrégulière

Une recherche d’emploi peut s’apparenter à un travail à plein temps. Pour qu’elle soit fructueuse, vous devez y consacrer plusieurs heures par jour. D’autant que « si vous ne consultez pas les sites d'annonces régulièrement, vous risquez de vous perdre parmi la quantité d'offres publiées », explique Geoffroy de Lestrange.  De plus, comme il y a une prime à la vitesse, vous risquez de voir un poste intéressant vous passer sous le nez.

 

Vouloir se démarquer à tout prix

Face à une concurrence toujours plus importante, certains cherchent coûte que coûte à marquer l’esprit du recruteur notamment par la forme de leur candidature : photo imposante, mise en page colorée, multiplication des polices d’écriture… Problème : cela peut leur porter préjudice. Envoyer un CV papier par courrier est différenciant, certes, mais pas franchement efficace. « Cela risque de rallonger le temps de traitement de la candidature et son enregistrement », illustre Julien Meneboeuf. Restez sobre et optez pour le format électronique pour rester dans les startings blocks.

 



Educarriere sur Facebook

Magazine